MA DÉTOX AYURVÉDIQUE

 

Depuis mon arrivée en Australie, en janvier dernier, mon corps a subi plusieurs désagréments. De nature sensible aux changements, un déménagement à l’autre bout du monde avec deux enfants à gérer et de nombreux projets mon corps et mon mental ont été mis à rude épreuve !

Mais le changement d’environnement, de climat et de nourriture ne m’ont pas vraiment aidée à retrouver la sérénité.

Succomber aux tentations

Une nouvelle vie bien différente de celle que j’avais en France ou j’ai du jongler entre vie de maman active, femme, bloggeuse et nouvelles responsabilités professionnelles.
Un rythme de vie à cent à l’heure mais où le style de vie est avant tout tourné vers le plaisir.
L’Australie est un pays fantastique où chacun vit à son rythme avec un équilibre alimentaire bien différent du notre… Ici tout le monde vit pour de vrai, les sorties au restaurant ou dans les cafés sont nombreuses et très fréquentes… Et donc forcément qui dit plus de sorties dit plus d’excès.
A cela on ajoute un rythme de vie effréné, un manque d’activité sportive et on obtient un métabolisme complètement chamboulé et un amas de toxines.
Mon corps a fait les frais de tous ces excès de stress, d’excitation et d’envie de découverte.

Déséquilibre & Mal être

Pendant des mois j’ai tout essayé, j’ai même cédé moi aussi aux sirènes des cures detox marketing, des crèmes anti cellulite, des restrictions alimentaires en essayant tant bien que mal de caser mes 3 ou 4 séances de sport hebdomadaire mais rien n’y faisait…
Je continuais à me sentir mal dans ce nouveau corps qui ne plaisait pas et dans lequel je ne me sentais pas bien : ballonnements, gonflement, sensation de mal être permanent, j’étais désespérée… Epuisée et désemparée j’ai décidé de chercher ailleurs.
Complètement perdue, j’ai décidé de contacter Céline et Pierre de J’alimente ma santé. Des spécialistes des déséquilibres alimentaires et les sauveurs de toutes ces brebis régimeuses égarées dans le tourbillon du manger bien.
J’ai découvert l’Ayurveda grâce une formation en ligne et j’ai voulu en savoir plus. Etant un peu perdue entre tous les termes et par rapport à ma situation  j’ai donc consulté Christelle, une spécialiste dans ce domaine et ça a été une découverte fantastique.

La découverte de l’Ayurvéda

Christelle a cerné ce qui n’allait pas et m’a donné de précieux conseils qui m’ont permis de me mettre sur la bonne voie.  L’élargissement de la zone ventre, hanches et cuisses est le signe typique d’un vata déséquilibré. Elle m’a confirmé que ma composition est vata-pitta avec une dominante vata par rapport à la saison dans laquelle je me trouve en Australie.
Malgré les 25 degrés en journée, nous sommes encore en hiver et j’ai donc du suivre le modèle d’une saison froide pour réchauffer mon vata et maintenir mon pitta.
J’ai complètement supprimé les crudités et tous les aliments froids qui ralentissaient mon feu digestif ( agni ) comme le yaourt ou les smoothies ( à mon grand désespoir )
Je me suis tourné vers des repas exclusivement chauds composés de légumes cuits et agrémentés d’épices en rapport avec mon dosha ( comme le kitchari ).
J’ai vu au bout de quelques jours que mon système digestif allait de mieux en mieux mais j’avais toujours cette impression de trop plein.

 

Parfois juste le fait de boire un thé me faisait me sentir lourde comme si je sortais d’un repas de Noël.

 

Christelle m’a aussi conseillé de faire un massage abhyanga, un «  massage à l’huile »  réputé pour avoir des vertus multiples.
Il améliore la circulation des fluides corporels, la digestion, le fonctionnement du système nerveux et travaille aussi sur les articulations et le tonus musculaire.
Sur le plan émotionnel, il apporte sérénité et plénitude en agissant sur l’humeur, la confiance et l’estime de soi.
En bref, il s’agit d’un véritable rééquilibrage énergétique. Étant en Australie et elle en France je me suis dit qu’il serait quand même mieux de consulter sur place pour un suivi plus approfondi.

 

Je me suis donc rendue dans une clinique spécialisée et j’ai consulté un docteur ayurvédique pour connaitre réellement d’où venait mon problème et pour enfin y apporter une solution.
Le résultat tombe : déséquilibre des 3 dosha et non pas seulement de mon dominant ( enfin mes dominants pour être exacte car je suis de double composition vata-pitta ), dysfonctionnement de mon foie et de mon pancréas provoquant une altération de la production d’enzymes digestives.
En clair, tout ce que j’ingurgitais peu importe que ce soit sain ou non se transformait en toxines et se stockait…

 

Me voilà partie pour entamer le grand nettoyage de printemps et décrasser mon intérieur.

La Détox Ayurvédique ou PANCHAKARMA

La cure dure entre 3, 7, 14 et peut même aller jusqu’à 21 jours selon l’ état du patient.
J’ai choisi la détox sur 7 jours au prix de $ 1000 soit environ 600€. Un traitement onéreux mais pas plus qu’une autre cure de type LPG, cryolipolyse… Etant une médecine, cette pratique peut être remboursée au moins en partie par la mutuelle.

Le traitement consiste en 3 étapes :

  • Préparer le corps
  • Relâcher et éliminer les toxines
  • Régénérer les tissus.
Il permet de mettre son organisme au repos et lui accorder un peu de répit.
Il est recommandé de manger des aliments chauds et fraichement préparés avant, pendant et après la détox soit pendant environ 3 semaines.

 

On évite tous les aliments crus ou secs et sucrés biensur !

Il est conseillé de boire chaud et éviter les excitants comme le café, l’alcool et la cigarette par exemple.

 

La diète est composée de 3 repas principaux :

 

Un snack composé d’amandes, noix et graines est permis le matin ( je n’en ai pas eu besoin personnellement ) et de fruits cuits l’après midi ( pomme ou poire )
Une alimentation végétarienne qui va purifier l’organisme tout en apportant les nutriments et l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre corps.

 

Cette détoxification n’est pas juste extérieure mais aussi intérieure.

 

On met au repos l’organisme dans son ensemble c’est pourquoi il est aussi conseillé de s’accorder un vrai break. On encourage le repos ou les activités douces comme la méditation, le yoga et on garde son corps au chaud.

La Préparation

La préparation commence à la maison avec la diète et la prise de compléments alimentaires qui permettent à agni ( le feu digestif ) d’être réequilibré et être prêt à recevoir l’oléation interne.
Cela consiste à prendre du ghee médicinal dilué dans de l’eau ou du lait végétal à jeun pendant 5 jours.
Ce beurre clarifié est est très différent du ghee que l’on utilise pour cuisiner. Je ne connais pas la composition exacte mais tout ce que je peux vous dire c’est que c’est dég****** !!!
On augmente progressivement la dose jusqu’à atteindre 50 ml le dernier jour !

 

Pour moi ça a été le pire de ces 3 semaines rien que d’y penser j’ai l’odeur et le goût qui revient dans ma bouche j’ai envie de vomir !

 

Un procédé pourtant essentiel de la cure car c’est ce qui va permettre de déloger et d’emprisonner les toxines de votre corps c’est un peu l’aspirateur à toxines.

Le Traitement

Le traitement à la clinique s’est fait sur 7 jours consécutifs en tout :

 

  1. Le massage abhyanga
Une fois l’oléation interne terminée, on passe à l’oléation externe avec l’abhyanga.
Chaque jour pour mon plus grand plaisir je commençais par un massage abhyanga d’une heure ( ça c’était le paradis ! )
Le premier jour j’ai reçu l ‘Udvartana : un gommage à base d’une pâte d’herbes adapté à votre profil pratiqué par deux thérapeutes sur une table traditionnelle en bois prévue à cette effet.

 

Je n’ai jamais eu un gommage comme celui là j’ai eu l’impression quoi m’avait enlevé au moins 3 couches de peau !
Il consiste à ouvrir les pores de la peau, activer la circulation sanguine, stimuler les cellules graisseuses et enlever les toxines de la surface de la peau.
L’huile contenue dans la pâte protège la peau de la sécheresse et maintient sa souplesse.

 

Les thérapeutes rincent ensuite à l’aide d’un mélange d’herbes thérapeutiques toujours en rapport avec votre dosha.

 

  1. Le Svedana
Puis on passe au «  Svedana » : une méthode de sudation qui consiste à s’asseoir dans un caisson à vapeur à base de plantes où seule la tête sort pour ne pas la surchauffer. Cette étape dure entre 10 et 20 minutes.
Le corps se réchauffe, évacue les toxines et stimule le processus de liquéfaction des tissus adipeux.

 

  1. L’Enema
L’Enema est un lavement de l’intestin doux et sans danger. C’est la vidange de l’intestin !
Voici un sujet un peu délicat pour nous français, on en parle très peu mais c’est une pratique régulière et très commune en Inde.

 

Très différente de l’hydrothérapie du colon qui utilise une grande quantité d’eau, cette méthode douce et non agressive consiste à injecter un liquide dans le colon afin de déloger tous les «  ama » les impuretés ou toxines accumulées depuis des semaines, voire des mois et même pour certains des années.
Des toxines responsables de ballonnementgonflement du bas ventre ou encore cellulite.

 

Il y en a deux différentes que l’on utilise en alternance :

 

  • Le lavement à base d’huile :C’est un petit volume de liquide administré en quelques minutes composé de ghee, de plantes et d’herbes que l’on administre le deuxième, le quatrième et le dernier jour du traitement. Il faut le garder minimum une heure et laisser le travail se faire. Le mélange va se répandre dans tout intestin afin de le nettoyer en profondeur. C’est le nettoyage !
  • La décoction à base d’eau : une quantité de liquide plus acqueuse dont le volume est un peu plus important et qui agit plus rapidement administré le troisième et cinquième jour. C’est le rinçage !

 

     4. La Régénération des tissus : Rasayana

 

Votre système digestif est à présent tout neuf !

 

Il est temps maintenant de régénérer les tissus et de de préparer votre corps à retrouver une alimentation plus variée.
Cette étape dure environ deux semaines, elle est essentielle pour réapprendre à votre organisme à assimiler une plus grande variété d’aliments. Petit à petit vous allez réintroduire les aliments tels que les protéines animales, le tofu, les produits laitiers si vous en consommez ou encore les fruits crus par exemple.
Un plan alimentaire est fourni avec les compléments alimentaires dont vous avez besoin ( coût supplémentaire à prévoir ) 
Il est recommandé de continuer à manger cuit, chaud et équilibré et de ne pas brusquer votre corps et le travail qui y a été fait en continuant de pratiquer une activité physique douce.

Bilan Final

 

Points positifs :

 

Bien être général, regain d’énergierelâchement des émotions.
Système digestif qui redémarre
Diminution du volume du ventre, perte de poids, sensation d’être neuve de l’interieur

 

Points négatifs :

Il est difficile de respecter la diète à la lettre pendant 3 semaines je ne vous le cache pas… On se sent un peu à part comme dans importe quel changement de routine.

Le fait de préparer chaque jour ses repas à l‘instant T est quelque chose d’habituel pour moi mais il se peut que cela vous freine si vous n’avez pas l’habitude. Néanmoins c’est le point de départ d’une nouvelle hygiène alimentaire où ce genre de routine est indispensable.
La prise des différents compléments alimentaire est un peu rébarbative d’autant plus que la plupart d’entre eux ne sont pas très bons au goût.

 

La prise de ghee reste pour moi le pire cette expérience, mais je le répète c’est une étape nécessaire et indispendable dans le processus de détoxination.

 

L’aspect financier est aussi à prendre en compte car au delà du traitement en lui même il y a aussi le coût des compléments alimentaires qui certes sont indispensables mais sont à prévoir.

 

Je ne regrette pas d’avoir opté pour cette méthode après avoir souffert plusieurs mois de différents maux, trouver la source du problème, comprendre le fonctionnement de mon corps et appréhender de nouvelles méthodes curatives valaient bien le coût que cela a engendré. Plutôt que de dépenser dans diverses méthodes « miraculeuses » ou prometteuses, je trouve personnellement qu’il est préférable d’économiser pour bénéficier d’un réel suivi personnalisé et adapté à soi même.
Bref je suis ravie !

 

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura donné envie de vous intéresser de plus près à l’ayurveda et tous ses bienfaits !
Si vous avez des questions ou que vous souhaitez partager votre expérience laissez moi un commentaire et c’est avec plaisir que j’échangerai avec vous !

 

Naturellement

Ornella.